Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

mercredi, 11 mai 2011

Les Chrétiens orientaux

Conférence au CDF par un chrétien oriental  

 "La situation des chrétiens orientaux"

 

 

Ce lundi 9 mai nous étions près de 25 personnes à assister à l’exposé magistral donné par M. Dominique Boniface sur le thème des chrétiens orientaux.

 

Brossant un large portrait de l’histoire chrétienne et spirituelle riche de cette région, M. Boniface a parcouru pour nous l’histoire des premiers schismes et le contexte des premiers conciles œcuméniques.

 

Faisant une comparaison « audacieuse » avec la situation actuelle, il nous a montré combien la nouvelle religion de l’époque, l’Islam, a pu se propager assez facilement en prenant parti des divisions – principalement politiques - entre chrétiens (notamment avec certaines Eglises dites « monophysites ») et ont réussi à « islamiser » ces populations conquises, une fois implantée dans ces régions.

 

Remarquant au passage qu’aujourd’hui ce ne serait pas à peine 2 millions de chrétiens que compterait cette région du Moyen-Orient mais bien plus de 200 millions de chrétiens allant de l’Egypte à la Syrie, du Liban à l’Irak, etc.

 

Force est de constater nous dit notre orateur que ces minorités sont composées pour l’essentiel des descendants de ces Eglises. Rappelons au passage que le Christianisme est bien né en Orient ; il est en donc le berceau.

 

Continuant son tableau, M. Boniface nous conta la difficile situation des chrétiens , notamment à partir du schisme grec orthodoxe qui a permis deux siècles plus tard, la naissance de l’Empire ottoman. Cette conquête qui ne fut pas sans « mal », avec de nombreux massacres pour la conquête de Constantinople ; l’instauration du statut de dhimmi qui permit également à l’Islam de conserver une main d’œuvre bon marché. Ce qui est toujours le cas aujourd’hui notamment avec les travailleurs pauvres des Philippines, par exemple, dans certains pays.

 

M. Boniface n’oublia pas non plus d’évoquer la situation dans les Balkans, car là aussi, les peuples balkaniques subirent de nombreux massacres et furent même enrôlés (dans l’armée des janissaires) pour effectuer eux-mêmes ces massacres d’autres chrétiens.

 

Une date importante est la victoire en 1571 de Lépante qui mit un stop à la progression de l’Islam et marqua le déclin de l’Empire ottoman.  

 

On n’oublia pas de souligner que le génocide 1915 que subirent les Arméniens et Araméens et d’autres minorités a été précédé de plusieurs autres génocides (celui de 1895 notamment). Le chiffre impressionnant de 3 millions de chrétiens persécutés alors est cité.

 

Grâce à une séance de powerpoint, nous avons pu découvrir combien la Turquie est vraiment une terre « chrétienne » et que les Eglises (pour la plupart détruites ou transformées en musées) affleurent à ciel ouvert et se comptent par dizaines de milliers.

 

Rappelons que les persécutions ont toujours lieu dans ces régions, dans la quasi indifférence de l’Occident : on pourrait citer l’assassinat récent du nonce apostolique ainsi que du P. Santoro.

 

Voici quelques photos de cette soirée riche et conviviale !

 

_MG_3922 copie.jpg
 
_MG_3924 copie.jpg
_MG_3925 copie.jpg
_MG_3926 copie.jpg
_MG_3933 copie.jpg
_MG_3935 copie.jpg
_MG_3936 copie.jpg

 

 

 

"Respect"

 «Vivre dans le respect»

 

Nous vivons dans un monde où la notion de respect semble de moins en moins appliquée !

Un des plus grands enseignements du Nouveau Testament n’est-il pas : «Aimez-vous les uns les autres» ? Ce commandement peut déjà s’appliquer en se respectant les uns et les uns autres.

Le dictionnaire nous dit à propos du verbe «respecter» : avoir de l’égard pour quelqu’un, ne pas porter atteinte à une personne ou une chose, ne pas troubler. Voir son semblable comme soi-même est un pas supplémentaire. Mais, il y a encore bien plus pour mettre en pratique l’enseignement de Jésus, c’est notamment se saluer, se faire mutuellement du bien, dans le respect l’un de l’autre, mettre en pratique le savoir vivre et les règles de bonne conduite.

Comme citoyen, habitant en Belgique, nous avons déjà l’obligation de respecter les lois et autres règles de notre patrie.

Les problèmes de la convivialité et l’application du savoir vivre les uns avec les autres sont des sujets qui tiennent fort à cœur une majorité de nos concitoyens. Il est donc important de remettre à l’honneur, de rappeler ces valeurs tellement importantes pour nos relations dans notre quotidien. Le CDF est fort sensible à cette remise en valeur de la notion de respect mutuel.

En tant que chrétiens, vivant en Belgique, nous voulons aller plus loin que le simple respect des règles et des lois de notre pays, nous souhaitons mettre en pratique les valeurs issues des enseignements du Christ. Si nous appliquons ces valeurs, à titre individuel, notre comportement et notre hygiène de vie ne s’en ressentiront-ils pas d’autant mieux ?

Et en tant que chrétiens engagés en politique dans le cadre du CDF, nous établissons notre vision politique et défendons certains principes ou certaines valeurs universelles, comme le respect de la vie, la liberté, la famille, l’attention aux plus faibles …, sur la base même du message évangélique et de l’enseignement social chrétien, qui sont donc la source de notre inspiration.

«Celui qui aime ne fait aucun mal à son prochain. En aimant, on obéit donc complètement à la loi» (Epître de Paul aux Romains, 13 : 10).

 

Michel Gutter

CDF de Bruxelles

Extrait du CDF-Info N.40

jeudi, 05 mai 2011

agenda ....

Le CDF-Bruxelles organise une conférence-débat

 

«La situation des Chrétiens orientaux expliquée par un Chrétien oriental»

Conférencier: Dominique BONIFACE

 

Le lundi 9 mai 2011 à 20h00

Local CDF – rue Potagère 9 à 1210 Bruxelles (Saint-Josse) Proximité Madou.

Entrée libre - Bienvenue à tous !