Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

dimanche, 18 novembre 2012

Le C.D.F fête de notre Souverain...

Le 15 novembre 2012,

 

 

                                                          

 

En ce jour de Te Deum et d’action de grâces, les Chrétiens Démocrates Fédéraux tiennent tout particulièrement à se joindre à la prière en l’honneur de notre souverain et à marquer leur soutien et leur sympathie à notre famille royale.

 

En ce temps de crise sociale, économique, financière, mais également en ce temps de crise familiale et de perte de repères, notre famille royale symbolise, pour beaucoup, une boussole et une référence, par les valeurs qu’elle incarne.

 

Les tempêtes dont elle fait l’objet aujourd'hui sont – a contrario - un signe manifeste de la volonté de certains (au Nord comme au Sud du pays) de déstabilisation de la monarchie, et de l’unité de notre pays, dont elle le garant, depuis 1830.

 

Notre souverain Albert II et son épouse, à la suite de feu le Roi Baudouin, son frère, ont particulièrement rehaussé la place de notre pays, dans le concert des nations, en particulier européennes, ainsi que par les nombreuses missions économiques menées par le Prince Philippe.

 

Dans la difficile négociation en vue de la formation gouvernementale, le rôle de notre Roi en tant que « monarque au-dessus de la mêlée » n’a que d’autant plus souligné le rôle prépondérant joué par une monarchie parlementaire et constitutionnelle, en ce début du XXIe siècle.

 

Pour paraphraser un parti politique (royaliste) français, un chef de parti (de gouvernement) ne pense qu’à la prochaine élection, un chef d’Etat (un Roi) doit penser à la prochaine génération.  

 

Une évidence qu’il est bon de rappeler à certains ...

 

In deze dag en Te Deum van dankzegging, de Christen Democraten Federaal zijn vooral graag het gebed mee ter ere van onze koning en hun steun en medeleven te tonen aan onze koninklijke familie.

 

 

 

In deze tijd van sociale, economische, financiële crisis maar ook in tijden van crisis en desoriëtie in het gezin, onze koninklijke familie symboliseert voor velen, een referentie, door de waarden die ze belichamen.

 

 

 

In het midden van Storms die het onderwerp van vandaag - integendeel - een duidelijk teken van de bereidheid van sommige (zowel in het Noorden als in het Zuiden van ons land) aan de monarchie en de eenheid van ons land te destabiliseren, waarvan sinds 1830 het garant is.

 

 

 

Onze soevereine Albert II en zijn echtgenote, heeft na de wijlen Koning Boudewijn, zijn broer, in het bijzonder versterkt de rol van ons land in de commissie van volkeren, met name in Europa, evenals door de talrijke handelsmissies geleid door de Prins Philippe.

 

 

 

In de moeilijke onderhandelingen voor de regeringsvorming, de rol van onze Koning als "monarch boven de strijd" heeft meer dan benadrukt de belangrijke rol van een parlementaire en constitutionele monarchie in begin van de eenentwintigste eeuw.

 

 

 

Om de woorden van een Franse politieke (royalistische) partij, een partijleider denken er aan de volgende verkiezingen, een staatshoofd (de koning) moeten over de volgende generatie nadenken.

 

 

 

Het bewijs dat het goed is om een aantal te herinneren ...

 

mercredi, 20 juillet 2011

21 JUILLET !!!

 

…. Vers  une BELG.UNiE                   …. Ga naar en BELG.UNIE

 

O Belgique, ô mère chérie,
A toi nos coeurs, à toi nos bras,
A toi notre sang, ô Patrie !
Nous le jurons tous, tu vivras !
Tu vivras toujours grande et belle
Et ton invincible unité
Aura pour devise immortelle :
le Roi, la Loi, la Liberté !
le Roi, la Loi, la Liberté !
le Roi, la Loi, la Liberté !

O dierbaar België
O heilig land der Vaad'ren
Onze ziel en ons hart zijn u gewijd.
Aanvaard ons kracht en het bloed van onze ad'ren,
Wees ons doel in arbeid en in strijd.
Bloei, o land, in eendracht niet te breken;
Wees immer u zelf en ongeknecht,
Het woord getrouw, dat g' onbevreesd moogt spreken:
Voor Vorst, voor Vrijheid en voor Recht.
Het woord getrouw, dat g' onbevreesd moogt spreken:
Voor Vorst, voor Vrijheid en voor Recht.
Voor Vorst, voor Vrijheid en voor Recht.
Voor Vorst, voor Vrijheid en voor Recht.

lundi, 24 janvier 2011

Récupération polititienne!

Voici le communiqué du CDF envoyé à la presse :

 

CDF - Chrétiens Démocrates Fédéraux

 

Communiqué du 24/01/2011     

 

Une région Bruxelles-Brabant: une idée du CDF dans le cadre du cartelBELG.UNIE !

 

Le CDF trouve particulièrement désolant l’attitude des medias et de la récupération politicienne !

 

Pour les dernières élections fédérales de 2010, le CDF s’est présenté en cartel, sous le nom deBELG.UNIE. Le texte de base du cartel proposait «une solution nouvelle, celle de la création d’unerégion bilingue de Bruxelles-Brabant, élargie aux limites de l’ancienne province de Brabant. Une Région-province qui deviendra culturellement riche, socialement solidaire et économiquement prospère. Par la création de cette région-province s’éteindraient les difficultés soulevées par la volonté de scinder B-H-V ou d’élargir Bruxelles (un élargissement qui ne serait plus nécessaire) et celles des communes dites «à facilités» qui empoisonnent la vie politique et celle de ses habitants. »

Invité dans un premier temps sur les plateaux de «Mise au point» et de «Controverse», le cartel s’en est vu subitement refuser l’accès à deux jours des émissions, sur décision du Conseil d’administration pour la RTBF (service public politisé comme on le sait !) et par simple décision du Rédacteur en chef pour RTL-TVI.BELG.UNIE n’a donc pu y exposer sa proposition originale, qui ne pouvait pourtant être ignorée des journalistes et des autres partis se présentant aux élections quelques jours plus tard.

Ajoutons-y quelques mois, plusieurs mouvements non-politiques ont défendu, chacun avec ses nuances bien sûr, la même solution pour une région de Bruxelles-Brabant. Ces derniers aussi n’ont reçu aucun accueil de leurs communiqués dans la presse.

Or aujourd’hui, Didier Reynders, se présente, quasi dans des termes similaires, comme ayant une solution, savoir une région de Bruxelles-Brabant. Et toute la presse écrite, parlée et télévisée lui donne toute la publicité.

Le CDF tient à réaffirmer que tout cela non seulement est dangereux pour la démocratie, mais renforce la particratie ambiante et ce à la veille d’une marche qui veut justement la dénoncer.

 

P-A. de Maere d’Aertrycke

Président

Jean-Marie Bourgeois

Secrétaire politique

CDF – Chrétiens Démocrates Fédéraux

vendredi, 24 décembre 2010

Communiqué du CDF-Bruxelles" recommandations finales des Assises de l'interculturalité"

Il y a peu, les Assises de l’Interculturalité ont remis leur rapport final avec 68 recommandations.

Parmi celles-ci, la réforme du calendrier des jours fériés légaux destinés à remplacer certains congés «liés à la religion chrétienne et/ou catholique».

A l'occasion de la fête de Noël, le CDF-Bruxelles tient à réagir ! Outre les difficultés d’organisation (bien compréhensibles) au sein des écoles et des entreprises, le risque de voir se côtoyer des revendications plus personnelles (et communautaristes) les unes que les autres, voire de se confronter … loin du «vivre ensemble» prôné par certains, est réel !

Si les Chrétiens démocrates fédéraux appuient leur engagement sur les valeurs judéo-chrétiennes, c’est précisément en raison de leur caractère universel, qui élèvent la dignité de toute personne, quelle qu'elle soit; d’où la nécessité voire l’urgence de re-définir dans notre société un socle de valeurs communes, dont des fêtes religieuses comme Noël, Pâques ou Assomption servent encore de référence culturelle voire cultuelle pour de nombreuses personnes et familles. On se souvient des fêtes civiles instaurées par le nouveau calendrier sous la Révolution française et qui eût beaucoup de mal à s’imposer …

D’autre part, comment ne pas évoquer les conflits intra-communautaires belges qui se nourrissent des clichés véhiculés de part et d’autre, par manque de contact et de dialogue de personne à personne et de communauté à communauté, qui passent e.a. par l’apprentissage de la langue du pays d'accueil, qu’elle soit néerlandaise, française ou allemande, de sa culture, ainsi que du respect des traditions, us et coutumes qui ont forgé notre modèle de société.

Le CDF promeut une société riche de valeurs communes où chacun peut tout en respectant et en adhérant librement à celles-ci pratiquer sa foi et ses convictions … non cantonnées uniquement dans la sphère privée !

Pour la section CDF de l'arrondissement B-H-V,