Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

samedi, 22 décembre 2012

Le C.D.F vous souhaite une heureuse fête de Noël....

 
 
PDF Imprimer Envoyer

La signification de Noël

 

Un moment de paix et de bonheur, rencontres de familles, échanges de cadeaux, quelques jours de congé ou de vacances, bref, que dire de Noël? Que signifie Noël pour le monde de nos jours ? Est-ce à peine un jour de fête proposé par le calendrier de la chrétienté ou est-ce un événement plus important? Sommes-nous conscients que les années qui s'égrènent sur nos calendriers se réfèrent à une personne, et quelle Personne...
Oui, la fête de Noël est la fête de la naissance, c'est-à-dire de la venue de Jésus-Christ dans ce monde. Or, on peut se poser des questions du genre: Qui est Jésus-Christ? d''où vient-il? – Où et comment est-il né? – Quelle était la raison de sa venue parmi nous?

La réponse à toutes ces questions se trouve dans la Bible, la Parole de Dieu. Les quatre Evangiles en particulier donnent des renseignements clairs à ce sujet. Saul de Tarse, qui probablement a connu et vu Jésus-Christ, écrit: «C'est une parole certaine et entièrement digne d'être reçue, que Jésus-Christ est venu dans ce monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier» (1 Ti 1:15).

La signification de Noël révélée à Marie

Marie était une jeune fille juive, fiancée à un homme de la même race. Les deux étaient intègres, droits et craignaient Dieu. Avant de se marier et de vivre ensemble, Marie a reçu l'annonce que nous transcrivons directement du texte de l'Evangile de Luc: «Au sixième mois (selon le calendrier juif ce mois correspond à août ou septembre), l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée appelée Nazareth, auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L'ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite: Le Seigneur est avec toi. Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. L'ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son Père. Il régnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin. Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme ? L'ange lui répondit: Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu» (Lu 1:26-35).

Le C.D.F vous souhaite une agréable fête de noël, en famille, dans vos églises, malgré vos épreuves et vos soucis.

Puissions-nous passer cette période de Noël dans la joie de l'anniversaire de la venue sur terre de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

 

Michel Gutter,

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 
 
 
 

samedi, 24 décembre 2011

Heureuse fêtes de fin d'année

Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie Eternelle.          

Evangile de Jean chapitre 3 verset 16

vendredi, 24 décembre 2010

Communiqué du CDF-Bruxelles" recommandations finales des Assises de l'interculturalité"

Il y a peu, les Assises de l’Interculturalité ont remis leur rapport final avec 68 recommandations.

Parmi celles-ci, la réforme du calendrier des jours fériés légaux destinés à remplacer certains congés «liés à la religion chrétienne et/ou catholique».

A l'occasion de la fête de Noël, le CDF-Bruxelles tient à réagir ! Outre les difficultés d’organisation (bien compréhensibles) au sein des écoles et des entreprises, le risque de voir se côtoyer des revendications plus personnelles (et communautaristes) les unes que les autres, voire de se confronter … loin du «vivre ensemble» prôné par certains, est réel !

Si les Chrétiens démocrates fédéraux appuient leur engagement sur les valeurs judéo-chrétiennes, c’est précisément en raison de leur caractère universel, qui élèvent la dignité de toute personne, quelle qu'elle soit; d’où la nécessité voire l’urgence de re-définir dans notre société un socle de valeurs communes, dont des fêtes religieuses comme Noël, Pâques ou Assomption servent encore de référence culturelle voire cultuelle pour de nombreuses personnes et familles. On se souvient des fêtes civiles instaurées par le nouveau calendrier sous la Révolution française et qui eût beaucoup de mal à s’imposer …

D’autre part, comment ne pas évoquer les conflits intra-communautaires belges qui se nourrissent des clichés véhiculés de part et d’autre, par manque de contact et de dialogue de personne à personne et de communauté à communauté, qui passent e.a. par l’apprentissage de la langue du pays d'accueil, qu’elle soit néerlandaise, française ou allemande, de sa culture, ainsi que du respect des traditions, us et coutumes qui ont forgé notre modèle de société.

Le CDF promeut une société riche de valeurs communes où chacun peut tout en respectant et en adhérant librement à celles-ci pratiquer sa foi et ses convictions … non cantonnées uniquement dans la sphère privée !

Pour la section CDF de l'arrondissement B-H-V,